Journal de développement n°3

Voici en exclusivité la suite des aventures de Kytel Greymane dans laquelle vous découvrirez le système de compétences et de combat ainsi qu'un point sur le PvP.

Les Chroniques de Spellborn présentent le voyage de Kytel Greymane

Troisième semaine.

Introduction de la série

Un MMO nécessite de nombreuses contributions pour faire d’un ensemble d’idées et de rêves un produit fini. Le développement d’un monde entièrement nouveau rempli d’histoire, de légendes, de paysages et de bruits est un processus surprenant, tout spécialement lorsque vous y ajoutez de nombreuses fonctions inédites et enthousiasmantes. Dans cette série, nous suivons el voyage de Kytel Greymane, un personnage fictif qui explore le monde des Chroniques de Spellborn. Pendant qu’il visitera les nombreux endroits uniques de ce monde, plusieurs développeurs parleront de leur contribution à la création de The Chronicles of Spellborn.

La taverne de Tollkeepers Hall

Dans la taverne de Tollkeepers Hall, située dans le district des Statues, nous retrouvons Kytel face à sa choppe de bière. Dans l’épisode précédent, Kytel Greymane est arrivé à Quarterstone et a commencé sa quête en vue d’une affiliation à l’une des Hautes Maisons. Pour y parvenir, Kytel doit gagner un combat dans l’arène de Quarterstone. Incertain de ce qui l’attend dans l’arène, Kytel décide de passer la nuit à la taverne et de réfléchir. Quoiqu’il puisse arriver demain, il ne peut être que bénéfique d’avoir un esprit clair et d’être reposé. Il avait espéré pouvoir discuter avec des clients de la taverne, mais l’endroit restait désespérément vide en dehors de quelques personnes arborant une expression qui disait clairement « Dérange-moi et meurs».

Kytel terminait juste son dîner lorsqu’une roublarde au visage familier entra dans le bar. Kytel l’avait vue lors de son voyage en vaisseau-roche jusqu’à Quarterstone. Après avoir commandé une boisson, elle regarda autour d’elle, son regard croisant celui de Kytel pour une fraction de seconde. Sans trop savoir ce qu’il devait faire, Kytel leva la main pour la saluer. Tout d’abord, elle sembla l’ignorer, mais après avoir à nouveau regardé autour d’elle, elle s’avança jusqu’à la table de Kytel. « Nous nous sommes déjà rencontrés », dit-elle d’un ton qui n’attendait pas de réponse. « En effet », répondit Kytel. « Puis-je vous offrir une chaise ? » continua-t-il d’une voix ferme. « Je n’apprécie normalement que peu la conversation, mais pour une fois j’apprécierais un peu de distraction. Mais faites attention à vos mains », répondit-elle en s’asseyant. S’il se débrouillait bien, Kytel espérait obtenir quelques informations sur le combat de demain dans l’arène.

Le système de combat et de compétences

L’un des plus grands défis de The Chronicles of Spellborn fut de concevoir le système de combat. Fatigué du combat dans les MMORPG actuels, Coen Neessen, concepteur, a imaginé un système de combat qui renouvelle le thème sous plusieurs aspects.

« De nombreuses nouvelles fonctions ont été développées dans ce but », explique Coen. « Contrairement à la plupart des MMORPG qui utilisent un système de verrouillage de la cible, The Chronicles of Spellborn nécessite une visée manuelle et active. Ceci est combiné avec une gestion de compétences qui permet beaucoup plus de styles de jeu en matière de stratégie. Quand une cible est dans la ligne de tir d’un joueur, les compétences de combat peuvent être exécutées depuis la ligne active de la barre de combat. La barre de combat contient six lignes, chacune contenant un maximum de cinq compétences. Lorsqu’une compétence est utilisée, la ligne suivante devient active. La construction du jeu de compétence adéquat et la maîtrise de l’exécution des combinaisons de combat possibles amène le joueur à la victoire.

Pour permettre au système de combat de progresser en même temps que le personnage, nous avons amélioré le jeu de compétences de quelques fonctions intéressantes. Les compétences peuvent, par exemple, être achetées dans des magasins ou être gagnées lors d’une quête. Elles deviennent plus puissantes lorsque le personnage gagne des niveaux. De cette façon, elles ne deviennent pas obsolètes et seront toujours importantes dans votre bibliothèque de compétences. Le nombre d’emplacements de compétences par ligne et le nombre de lignes disponibles augmentent avec les niveaux du personnage. Les joueurs expérimentés apprendront vite à adapter leur jeu de compétences à la situation. »

L’arène

Le matin suivant, Kytel s’éveilla reposé, mais avec un creux à l’estomac qui ne serait pas rempli par son petit-déjeuner. La conversation avec la roublarde la nuit précédente lui avait donné un peu de confiance sur ses compétences de combat. Elle lui avait indiqué des astuces et des compétences qui tourneraient le combat à son avantage. Quand Kytel lui avait demandé quel adversaire il pourrait rencontrer dans l’arène, elle avait refusé de répondre. Ce fut le seul moment où elle s’était permise un sourire. C’était ce sourire qui inquiétait tellement Kytel, ce mauvais sourire.

Il rassembla ses possessions et quitta la chambre pour manger un morceau. Il paya ensuite son dû au tavernier et se dirigea vers l’arène. En passant devant les nombreuses statues alignées au bord des rues du quartier, Kytel se demandait pourquoi elles avaient été dressées ici. Une inspection plus attentive révéla les noms et les accomplissements de ceux qui se voyaient récompensés par un alter ego de pierre. Un jour, sa statue serait ici se promit-il.

En entrant dans le quartier de l’arène, Kytel vit l’immense dôme de l’arène apparaître au milieu de centaines d’arches et de piliers en ruine. Il entra à la recherche du Maître de l’Arène, comme la roublarde lui avait indiqué. En descendant les marches de l’amphithéâtre, Kytel vit celui qui devait être le Maître de l’Arène. Un géant regardait le terrain de combat. Il était musculeux et large d’épaules ; son torse, nu et huilé, était couvert de tatouages. Un peu impressionné, Kytel s’approcha. L’homme senti sa présence et se retourna. Il regarda Kytel de haut en bas puis acquiesça d’un air amical. « Salut ! Je suis Munga, le Maître le l’Arène de Quarterstone. Puis-je vous aider ? » Kytel lui expliqua la tâche que lui avait confiée le Délégué de l’Enclave afin de remplir les pré requis à l’affiliation à une Maison. Le Maître de l’Arène acquiesça à nouveau. « C’est ton jour de chance », dit-il avec le même sourire mauvais que la roublarde.

PvP

Quand Coen Neessen a défini la place du PvP (Player versus Player - Joueur contre Joueur) dans The Chronicles of Spellborn, son objectif principal était de faire du PvP une partie centrale dans l’histoire et le monde du jeu. Le PvP se devait d'être justifié et pas simplement une boucherie sans but. De plus, le système devait pénaliser un comportement PvP inadapté. En combinant ces postulats, le PvP serait une partie viable du jeu pour la majorité des joueurs.

Selon Coen, « Nous comprenons que certains sont absolument opposés au PvP. C’est un des points récurrents des MMORPG et nous le prenons au sérieux. Dans les discussions, vous en entendrez certains crier pour obtenir du « full-PvP » et d’autres qui disent ne jamais avoir besoin d’attaquer un autre joueur et qui craignent que le harcèlement soit très présent dans un jeu PvP. Nous avons dès le début conçu le jeu de manière à inclure le PvP. Ce n’est pas venu ensuite comme une deuxième priorité. Il sera équilibré pour cela, en plus du combat PvE (Player versus Environment - Joueur contre Environnement). »

Dans la fosse de combat

Le Maître de l’Arène refusa lui aussi de donner des informations sur l’adversaire de Kytel. Doucement, tendu comme une corde à piano, Kytel marcha vers le milieu de la zone de combat. L’immense porte à l’autre bout de la fosse était toujours fermée. Derrière lui, à six mètres de haut sur le bord de la fosse, le Maître de l’Arène avait levé son bras droit. C’est alors que Kytel vit que les gradins étaient couverts de la foule des spectateurs. Les teneurs de paris criaient leurs dernières offres. Quand Kytel atteint le milieu de la fosse, le Maître de l’Arène baissa sa main droite. Le bruit de chaînes qui accompagna l’ouverture de la porte se perdit rapidement dans les cris de la foule. Il semblait que Kytel était le seul à ne pas savoir ce qui l’attendait derrière cette porte. Lorsque le bruit de chaînes s'éteignit, la foule retint son souffle comme s’il s’agissait d’une unique entité. Un pied monstrueux sortit de l’ombre de la porte.

La semaine prochaine

Vous découvrirez dans le prochain épisode si Kytel sera en mesure de battre la bête dans l’Arène de Quarterstone et ainsi de terminer sa quête en vue de l’affiliation à une Haute Maison.

À la semaine prochaine !

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de The Chronicles of Spellborn ?

199 aiment, 66 pas.
Note moyenne : (265 évaluations | 19 critiques)
5,6 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de The Chronicles of Spellborn
(17 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu